mardi 25 novembre 2014

L'avortement en France

Savez-vous qu’en France 220 000 vies innocentes sont supprimées chaque année à cause de l’avortement ?

Oui, vous avez bien lu ce sont 220 000 petits êtres qui ne fêteront jamais leur anniversaire.
Depuis la loi Veil, cela fait 40 ans que ça dure. Soit au total, plus de 8 millions d’enfants tués ! Et tout cela dans une indifférence quasi-générale.
L’enfant à naître est une cible tellement facile. Sa disparition passe inaperçue. Il ne se défend pas, il ne se plaint pas et quand il crie,… c’est en silence.

Bien sûr, nous ne mettrons pas fin à ce drame du jour au lendemain. Mais ensemble nous pouvons inverser la tendance. Comment ?
La réponse est simple : en expliquant directement aux femmes, adolescentes et jeunes adultes, la terrible réalité de l’avortement et en les convaincant de ne jamais commettre un tel acte meurtrier.

En plus de toutes ces vies sacrifiées, de nombreuses femmes sont marquées pour toujours par le drame qu’elles ont subi.
Les études démontrent, jour après jour, que les femmes qui subissent un avortement sont très souvent blessées sans retour :
    perte de l’estime de soi
    anorexie ou boulimie
    dépression
    ... et même suicide !

En plus de ces conséquences psychologiques, s’ajoutent des séquelles physiques graves :
    cancer du sein
    stérilité
    fausses couches
    perforation de l’utérus

Malheureusement, la plupart des femmes sont aujourd’hui désinformées quant à la réalité dramatique de l’avortement. On leur dit que l’enfant à naître n’est qu’un amas de cellules... Et qu’avorter c’est comme se faire arracher une dent.



L’avortement est sans doute un des plus grands tabous de notre société...

La situation est très urgente. Dans 2 mois la loi Veil aura 40 ans. Vous vous doutez que ce funeste anniversaire sera l’occasion pour les médias, les hommes politiques et le lobby de l’avortement d’en faire la promotion non-stop et de le banaliser encore plus. Qui fera entendre une autre voix ?